Preface

 

On sait qu’il ne suffit pas d’avoir un bon hautbois et un embouchure irreprochable
pour optenir un beau son ; une bon anche est egalement indispensable.

 

C’est pourquoi deux hautboistes arrivent toujour tres vite a parler du meme sujet :
l’anche du hautbois.

Bien des hautboistes ne laisse pas volontiers quelqu’un regarder au dessus de son
epaule, cela afin de pouvoir sauvegarder les secrets du «  l’anche miracle ».
Lors de mes nombreux cours de fabrication des anches j’ai toujours ete encourage
a ecrire mes longues experiences ( entre- temp 22 ans de fabrication des anches
pour hautbois). Avec ce livre illustre (valable pour les debutants comme pour les
constructeurs professionells d’anches de hautbois) j’espere pouvoir contribuer a la
fabrication personelle des anches. Pour les illustrations de cet ouvrage j’ai profite
du fait que j’avais gagne mon argent de poche comme photograph amateure
lorsque j’etais etudiant. C’est ainsi que j’ai pu faire moi-meme un certain nombre
de photographies et les ai developpees dans mon propre laboratoire.
En toute circonstance il m’a surtout tenu a cœur de montrer chaque detail du
travail a travers la perspektive du constructeur d’anche de hautbois, que ce soit un
travail manual ou la version mecanique plus compliquee.
La plupart des machines – a part les rabots et les coupeurs de facon – sont de
marque « facon maison «  et resultent d’idees « du dimanche ».

Comme toujours prevaut la devise : plus la qualite du bois est bonne, plus grandes
sont les chances, ensuivant exactement les consignes, de trouver le son le plus
beau. Mes exelletes relations avec les livreurs de bois francais profitent beacoup
a mes clients et a moi-meme.

 

En ce qui concerne mes representation photographiques, je suppose que chacun
sait que le bois, une sorte d’herbe du nom d’ « Arundo Donax », pousse en region
mediterraneenne francaise soit sauvagement soit dans des plantages. On peut le
commander par kilo (ou par sac-comme moi). Un emmagasionage correct joue un
role tres important lors du murissement en region du conastructeur des anches.
Pour ce qui est du reste, il suffit de suivre les yeux de ma « Leica », selon la devise :
« Tourner la page, S.V.P. – continuer ».

 

Comme la musique, les images n’ont pas non plus besoin de traduction. Ainsi tous 
les obstacles linguistiques seraint surmontes.

 

Je souhaite a tous une bonne reusitte pour la fabrication personnelle d’anches de
hautbois et beaucoup de plaisir a copier la construction des machines decrites ici
qui vous faciliteront le travail.

 

Michael  U n t c h                                                       Maria – Thann / Allemagne

Hautboiste, professeur de hautbois,fabriquant des anches                                                  Ete  2000

. . . nach oben

. . . zur Auswahl